Week-end à Venise

Week-end à Venise

On ne connaît bien souvent de Venise que la Place Saint-Marc, le Pont des Soupirs ou le Pont du Rialto. Partir à la découverte de la Cité des Doges le temps d’un week-end c’est aller à la rencontre de ce qui en fait une cité d’exception, ses palais, ses musées, ses monuments et ses ruelles romantiques perdues au milieu des flots… Mais Venise c’est aussi sa lagune, belle, secrète et mystérieuse, toute proche, prête à ouvrir son âme à ceux qui voudront la connaître et tenter de l’apprivoiser.

Quelques conseils utiles…

Pour venir à Venise le temps d’un week-end, il est préférable d’utiliser l’avion ou le train. Comptez 1 heure 30 pour un trajet Paris-Venise. Les plus romantiques pourront prendre l’Orient Express, un train de luxe reliant Paris à Venise.

Sachez que les voitures sont interdites dans Venise et qu’elles devront passer leur week-end dans un parking dont le moins cher se trouve à l’aéroport !

Prenez le temps de réserver votre logement. Contactez l’office du tourisme ou l’Association des Hôtels Vénitiens. Le choix du quartier s’avère également important, les hôtels les plus luxueux sont généralement situés près de la Place Saint Marc. Si vous préférez un petit hôtel à la fois calme et plus abordable, dirigez vous vers les quartiers moins centraux de Dorsoduro ou Cannaregio.

Se loger à Venise représente un certain budget d’autant plus élevé pendant les manifestations telles que le Carnaval, la Biennale d’Art, la Mostra… La formule «pensions religieuses» permet de se loger à moindre coût mais offre un confort assez spartiate. Choisissez un petit hôtel classique à 2 ou 3 étoiles offrant un confort et un service correct. Si votre budget est plus large, Venise vous offrira un large choix d’hôtels de charme situés dans des palais ou des belles demeures vénitiennes à la décoration soignée dans les moindres détails. Enfin, si vous venez à plusieurs, optez pour le choix d’un appartement.

Venise et ses îles sont parfaitement bien desservies en bateau mais le meilleur moyen et le plus rapide de visiter la ville quand cela est possible, est la marche. Le vaporetto, le bus local, est un gros bateau assez lent, qui vous offrira de belles balades, le motoscafo, plus bas sur l’eau et plus rapide vous permettra de rejoindre les îles sur la lagune. On n’oubliera pas bien-sûr, la gondole, avec ou sans chanteur, un transport individuel traditionnel sans lequel Venise aurait beaucoup moins d’attrait. Prenez la de préférence à l’une des stations officielles et évitez les rabatteurs de rue au joyeux cri de «Gondola ! » Renseignez vous bien sur le prix et n’hésitez pas à marchander surtout hors saison car les prix sont bien souvent prohibitifs

Osteria, Ristorante ou Trattoria ? Plus familiale, la trattoria est aussi moins chère, l’Osteria est plus axée «bistrot» pour manger un tramezzino, un sandwich en forme de triangle, des cicchetti, genre de tapas espagnoles, accompagnés d’une ombra, un verre de vin. Évitez les menus touristiques et les endroits autour de la place Saint-Marc pour préférer les quartiers plus excentrés.

Un samedi consacré aux monuments vénitiens les plus célèbres

Prenez le vaporetto en descendant le Grand Canal et profitez du spectacle des magnifiques palais qui s’étalent en bordure de canal, jusqu’à la très populaire place Saint-Marc connue pour héberger une multitude de pigeons et attirer toute l’année de nombreux touristes. Arrêtez vous visiter la basilique. Elle reste un passage obligé pour le visiteur !

Depuis la place Saint-Marc, vous rejoindrez le Palais des Doges, ou Palais Ducal, palais vénitien de style gothique qui borde l’entrée du Grand Canal. Un des monuments les plus célèbres de Venise, il est aujourd’hui un magnifique musée dont les salles ont été entièrement décorées par les plus grands peintres comme le Tintoret.

Venise et ses ponts sont indissociables, parmi eux, le Pont du Rialto et le Pont des Soupirs sont ceux à ne pas manquer. Le premier traverse le grand Canal et reste le plus ancien et un des plus célèbres fait d’une arche unique de presque 8 mètres de hauteur. Le second entre la Place Saint-Marc et le Palais Danielli à deux pas du Palais des Doges, résonne encore des plaintes des prisonniers qui le traversaient en soupirant au temps de l’Inquisition.

Depuis le pont du Rialto, traversez le Grand Canal pour rejoindre l’église Santa Maria dei Frari, l’église San Rocco et retrouvez en fin d’après-midi la place Saint-Marc par le Pont de l’Accadémia, arrêtez vous prendre un cappuccino au célèbre café Florian, pour savourer l’atmosphère magique de Venise à cette heure de la journée.

Le soir, Venise comblera les amateurs de musique classique et d’opéra, mais la vie musicale intense de cette ville vous séduira par le nombre de bars, de clubs de jazz, de lieux sélects pour apprécier Venise jusque tard dans la nuit avant de rentrer à pied, le long des rios, balade inoubliable dans la quiétude de la nuit.

Un dimanche à la découverte des îles de la Lagune

Venise, au cœur d’une lagune de 50 km, séparée par une bande de sable de la mer Adriatique, bat au rythme de sa vingtaine d’îles.

Vous pourrez, pour votre deuxième jour, partir à la découverte du Lido. Louez un vélo pour découvrir cette station balnéaire chic, qui abrite le palais du cinéma de la Mostra et le magnifique hôtel Excelsior. Vous pouvez aussi opter pour la visite des îles comme Burano ou Torcello. L’une, célèbre pour ses dentelles, est animée et aligne ses maisons multicolores le long de petits canaux, l’autre, plus sauvage et isolée dégage un délicieux parfum de nostalgie et ne compte plus qu’une petite poignée d’habitants. Tout près vous trouverez également Murano, l’île réputée pour la fabrication de son verre qui ferait penser à Venise en miniature ou encore l’île de la Giudecca et San Giorgio Maggiore.

A la fin de ce week-end, si Venise vous a ensorcelé vous la quitterez avec certainement l’envie de revenir le plus vite possible…

Articles recommandés