La Tunisie, un joyau à découvrir autrement

La Tunisie, un joyau à découvrir autrement

A moins de trois heures d’avion de l’Hexagone, la Tunisie est sans nul doute une des destinations préférées des voyageurs français. Au-delà des liens politiques, historiques, économiques et culturels qui unissent nos deux pays, l’attrait du soleil, des plages, du désert mais aussi et surtout la gentillesse des Tunisiens rendent la destination attachante voire incontournable pour tout candidat au voyage.
Il est vrai cependant que la destination souffre d’une image peu flatteuse liée au tourisme de masse, de circuits marathoniens, de séjours tout compris au rabais et d’hôtels construits à la hâte. Passer l’hiver à Hammamet et à Jerba revient en effet à moins de 200 euros la semaine. Comment résister ?

Depuis quelques années, la Tunisie a néanmoins réussi le pari d’offrir un tourisme plus élaboré. Les deux coexistent sans peine faisant du tourisme la deuxième activité économique du pays. De nombreux voyagistes proposent désormais des voyages à thème liés à l’écotourisme, au désert, à l’archéologie, à la vie des oasis, le tout accompagné d’un hébergement haut de gamme (Tunis, Djerba…) ou original (camp de tente dans le désert, nuit dans les villages troglodytes). Il était temps.

Les coins secrets de Tunisie

La Tunisie regorge de coins secrets, de sites oubliés et de villages épargnés par les séjours organisés. La Côte Corail et la ville de Tabarka, par exemple, offrent un visage méconnu du pays. Falaises rocheuses tombant dans la mer, collines verdoyantes couvertes de chênes-lièges de Kroumirie et ruines oubliées de Bulla Regia, de Chemtou ou de Dougga méritent amplement une visite. Dans l’immense plaine de la Medjerda, la culture de l’olivier, arbre importé par les Phéniciens, implique un art de vivre original qui puise ses racines dans la nuit des temps comme en témoignent les vestiges des pressoirs à huile des sites puniques et romains des alentours.

Kairouan et sa kyrielle de villes saintes offrent une belle occasion de mieux connaître l’islam. L’extraordinaire richesse des sites religieux, l’architecture particulière des mosquées et de leurs minarets, l’art de la calligraphie où l’écriture coufique ornée de motifs floraux répond aux déliés de l’écriture cursive sont autant de témoignages d’une culture incroyablement prospère et d’une religion qui sut, en son temps, attirer vers elle les meilleurs artisans et artistes du Maghreb et du lointain Orient.

A l’autre bout du pays, le désert ouvre grand ses portes. Ici, le Sahara et son interminable mer de sable prend peu à peu le dessus sur le circuit des oasis (Tozeur, Nefta…) et des chotts. La demande est à l’aventure, au dépaysement, à la rencontre avec les gens et nul endroit au monde ne s’y prête mieux que le Grand Erg oriental. La méharée vers la magnifique oasis de Ksar Ghilane est incontournable. La piste Tataouine-Borj el-Khadra, poste frontière situé au carrefour de la Libye et de l’Algérie procure à elle seule des sensations proches de l’aventure avec un grand A.

Alors, un conseil, un seul : soyez curieux. Puisque la destination est abordable, profitez-en pour sortir des pistes balisées, louez votre voiture, perdez-vous dans les villages et les oasis, prenez le temps de connaître et d’apprécier un mode de vie qui, par endroit, est resté quasiment inchangé depuis des générations. La Tunisie a bien plus à offrir que vous ne le pensez !